Lors du CT du 21 octobre, Pascal Tisserant, vice-président délégué en charge de l’égalité et de la diversité, a présenté un ensemble de mesures préconisées par le groupe de travail PHD (Prévention Harcèlement Doctorant).
Les 18 mesures proposées se déclinaient suivant ces thématiques :
1 /Actions spécifiques au déroulé de la thèse
- informations des candidats préalablement au commencement de la thèse
- déroulé de la thèse
- les arrêts de thèse
2/ Actions spécifiques au harcèlement
- la sensibilisation et la formation au harcèlement
- la communication à propos du harcèlement
- les dispositifs d’alerte et de traitement du harcèlement

Le Comité Technique a émis un avis très majoritairement favorable sur ces propositions qui visent à mieux encadrer et sécuriser le parcours de nos 1900 collègues doctorants dans notre établissement.

Le groupe PHD ayant retenu deux axes de formation principaux :
- les violences sexistes et sexuelles (VSS),
- les questions relatives à égalité – diversité – inclusion (EDI),
le SNPTES apprécie l'ouverture des formations dans ce cadre à l'ensemble des personnels.

Contrairement au Comité Technique, le Conseil Scientifique à émis un avis majoritairement défavorable.

Le rapport du groupe de travail devait être soumis au Conseil d'Administration du 9 novembre mais ce point a été retiré de l'ordre du jour.

Le SNPTES s'interroge sur le devenir des mesures proposées par le groupe de travail PHD et souhaite que ces mesures soient réellement portées par la direction de l'établissement et examinées prochainement par le Conseil d’Administration.